Accueil > Politiques publiques > Gouvernance > La gouvernance territoriale comme nouveau mode de coordination territoriale (...)

La gouvernance territoriale comme nouveau mode de coordination territoriale ?

Revenir à la rubrique

Egalement

Le texte se propose d’explorer la notion de gouvernance appliquée aux dynamiques territoriales.

Dans un premier temps, il s’agit de montrer que la notion de territoire considéré comme une entité active, constitue un changement radical dans l’approche de l’espace dans le processus de production. Le territoire devient une émanation d’acteurs publics ou privés dont les actions de coordination ne peuvent être réduites à une politique publique au sens classique du terme mais à une action publique. Le second paragraphe explicite la notion de gouvernance territoriale qui se distingue de celle des économistes institutionnalistes comme O. E. Williamson par le fait qu’elle dépasse la seule dimension de la firme et montre les relations entre les différents acteurs qui concourent à la production dans un espace donné. Les troisième et quatrième paragraphes montrent d’abord pour le territoire puis pour la gouvernance comment on peut mettre ces notions en dynamique et dans une théorie de la globalisation qui génère cette dynamique. On précise à cette occasion l’importance de la proximité géographique comme outil analytique du rapport entre local et global.

Consulter le document : Leloup F., Moyard L. & Pecqueur B., 2004. La gouvernance territoriale comme nouveau mode de coordination territoriale ? in (Ed.), 4èmes journées de la proximité : proximité, réseaux et coordination. 17-18/06/2004. 15 p.