Accueil > Agriculteur > Installation > Installation sans DJA - Installation et devenir des agriculteurs sans la (...)

Installation sans DJA - Installation et devenir des agriculteurs sans la Dotation Jeunes Agriculteurs

Revenir à la rubrique

Publication de l’ASP - Secteur études – mission Europe, international, études - 2012.

Chaque année, près de 10 000 personnes s’installent sur une exploitation agricole sans percevoir la DJA (Dotation Jeune Agriculteur), alors que cette aide à l’installation ne bénéficie qu’à quelques 5000 personnes par an. Ainsi ces installés non aidés (INA) contribuent pour les 2/3 au renouvellement des chefs d’exploitation.
Cette proportion est plus grande encore pour certaines productions (volailles, porcins, fruits). Les installations sans aide mettent en valeur près de la moitié de la SAU utilisée par les nouveaux arrivants. Chez les agriculteurs de moins de 40 ans, elles représentent tout de même 44% des installations et 15% de la SAU mise en
valeur.
Malgré sa contribution certaine au renouvellement de la profession, cette population est méconnue. En effet, ces non-aidés ne sont pas référencés via le dispositif DJA et recouvrent une grande diversité puisqu’ils ne répondent pas nécessairement aux conditions d’éligibilité à l’aide publique. Leurs motivations, le temps consacré à leur métier d’agriculteur, la taille de leur exploitation et de leurs investissements varient fortement d’un nouvel installé à l’autre. Cette diversité est aussi une richesse potentielle pour l’agriculture.
C’est pour cela que l’ASP (ex-Cnasea), un intervenant de longue date dans le processus d’installation, s’est penché sur ces agriculteurs. Ainsi, en 2006 une première étude a été réalisée à leur sujet. Elle a permis de souligner l’importance de ce phénomène et de l’appréhender. Cinq ans après, l’évolution importante de la conjoncture agricole invite à s’y pencher de nouveau à travers une nouvelle étude.