Accueil > Profils types > Viticulteur coopérateur

Viticulteur coopérateur

Autres catégories

Portrait

Issu d’une famille de viticulteurs, cet homme âgé entre 55 et 60 ans vit seul. Sans formation agricole, il a acquis son savoir-faire comme aide familial sur l’exploitation de ses parents avant de reprendre l’exploitation familiale. Il est aujourd’hui exploitant à titre principal et propriétaire de ses terres. Il vit et cultive dans les plaines viticoles du Bas-Languedoc et livre toute sa production de raisin à la cave coopérative du village près de chez lui. Hormis quelques emprunts pour du matériel, il n’a pas investi beaucoup pour l’exploitation agricole et dépense peu dans sa vie quotidienne.
Il n’échappe pas à la crise viticole qui affecte en particulier le Languedoc-Roussillon. Les cours du vin ne cessent de chuter, son chiffre d’affaire avec. L’agriculteur s’endette petit à petit, d’abord pour couvrir ses besoins de trésorerie. Malgré ses difficultés, il n’envisage pas de reconversion professionnelle ou de diversification car il ne se voit pas autrement qu’en tant que viticulteur.
Le temps passe et les choses s’aggravent. Il perd sa motivation pour le travail sur l’exploitation : il néglige ses terres, accumule le courrier sans l’ouvrir et les factures impayées. Son comportement se modifie peu à peu, le travail sur l’exploitation devient secondaire et il s’isole. Depuis de nombreuses d’années, il souffre d’une solitude relationnelle et affective. Célibataire, il ne sort pas souvent de chez lui. Il côtoie quelques amis viticulteurs au sein de la coopérative avec lesquels il échange quelques services. Mais depuis qu’il est en difficulté, il se sent de plus en plus délaissé et parfois méprisé par ses pairs.
Héritier d’une représentation du « bon viticulteur », il éprouve des difficultés à anticiper et à s’adapter aux nouvelles exigences de qualité dont la coopérative se fait porte-parole. Il peine à changer ses habitudes et conserve le même mode de production et de commercialisation depuis des années. Face à ces difficultés, il ne se sent ni aidé ni écouté. Il est mal informé des aides aux agriculteurs en difficulté, ne fait aucune démarche pour s’en sortir et sombre peu à peu dans la dépression.

Justification du profil

Les viticulteurs coopérateurs incarnés dans ce profil ont des trajectoires professionnelles et résidentielles avec peu de changements. La reprise de l’exploitation familiale a permis une installation sans heurt : ils ont réalisé peu d’investissement, ont eu facilement accès à la terre, se sont peu endettés, ont hérité du savoir-faire familial, ont obtenu leur statut d’agriculteur sans difficulté et ont pu prendre leur activité en main progressivement avec le soutien des parents. Ils sont désormais âgés, proches de la retraite et sans perspectives de reprise de l’exploitation. Ils posent une problématique de transmission. Cependant, la crise viticole est le principal facteur de déclenchement des difficultés de ces viticulteurs installés depuis longtemps, souvent dans les terroirs viticoles du Bas-Languedoc :

« En 2006, je ne pouvais plus faire face aux échéances, à plus rien. »

Le coopérativisme n’est plus garant d’une solidarité entre pairs. L’ancienne routine coopérative, autrefois confortable, et l’héritage d’une identité professionnelle viticole l’empêchent peut-être de penser le changement et de s’engager dans une conversion qualitative de son vignoble, de diversifier ses cultures voire de développer de nouvelles activités para-agricoles ou non-agricoles.

« Je me suis senti méprisé, moqué, rejeté.  »

Les difficultés ne sont pas seulement financières. Elles se traduisent aussi dans un isolement relationnel et social. Pris dans l’engrenage, l’agriculteur s’isole de plus en plus et perd pied, au risque de délaisser son exploitation agricole.

« Tout s’est enchaîné, je me suis retrouvé seul, j’ai pété les plombs ». « Je faisais le maximum pour les terres, puis, tout a basculé, je me suis retrouvé endetté et ma vie a complètement basculé.  »

Pour réagir à cet article, écrivez-nous: contact(at)orda-lr.org